Le dépistage de maladies sur l’embryon pourrait éviter la transmission de maladies héréditaires

Le dépistage de maladies sur l’embryon pourrait éviter la transmission de maladies héréditaires

[Date: 2011-04-14]

Mise au point par une équipe de généticiens espagnols, une nouvelle méthode de dépistage génétique permet de contrôler toutes les étapes du développement de l’enfant, ? partir de l’étape embryonnaire avant l’implantation dans l’utérus afin d’améliorer les chances d’avoir un bébé en bonne santé.

La plupart des femmes éduquées d’aujourd’hui ont tendance ? pr?ter plus d’attention ? leur éducation et leur carri?re que leurs anc?tres. Elles passent davantage d’années ? l’université et également plus de temps ? escalader l’échelle de leur carri?re apr?s l’obtention de leur diplôme. Beaucoup se marient et font leur premier enfant tard.

Les ovules de la femme diminuent et deviennent moins fertiles ? mesure qu’elle prend de l’âge. Toutefois, la génétique peut jouer un rôle dans l’infertilité. Les anomalies génétiques peuvent affecter la capacité d’un embryon ? grandir. Cela peut également se traduire par des fausses couches ? répétition.

La science peut aider les femmes ayant des difficultés ? ce niveau grâce ? des traitements d’infertilité tels que la fertilisation in vitro. ? l’aide d’une technologie plus avancée, la science permet également aux femmes d’accoucher d’un bébé en pleine santé et ne courant aucun risque de maladies génétiques. Cette procédure est plus connue sous l’appellation de dépistage génétique préimplantatoire (PGS).

Dans le PGS, les médecins examinent les aneuplo?dies (des nombres anormaux de chromosomes) qui sont étroitement liés aux fausses couches. Notamment, l’hybridation génomique comparative (HGC) est une procédure bien établie permettant l’étude simultanée de tous les chromosomes.

La CGH est généralement prescrite pour des femmes ayant subi une fécondation in vitro (FIV) infructueuse, et permet d’observer le développement d’un embryon ? partir de l’étape ? huit cellules. Si le médecin est certain que l’embryon ne court pas le risque d’?tre atteint de maladies graves, il peut ?tre implanté en toute sécurité dans l’utérus.

Aujourd’hui, dans sa th?se de doctorat, Mariona Rius de l’unité Cell Biology and Medical Genetics de l’Universitat Aut?noma de Barcelona, en Espagne, a développé la CGH courte, une méthode qui permet l’étude chromosomique compl?te des cellules embryonnaires en un laps de temps particuli?rement réduit. La valeur de cette nouvelle méthode réside en ce que l’embryon analysé n’a pas besoin d’?tre cryopréservé.

Un embryon génétiquement sain contient 2 chromosomes pour chacun des 22 types de chromosomes, ainsi qu’un ensemble de chromosomes XX femelles ou XY mâles. Plus de deux chromosomes peuvent conduire ? des embryons ? anomalies. Ce probl?me peut conduire ? un embryon qui peut ne pas se développer et s’implanter, ou qui aboutira ? une fausse couche.
? l’aide de cette information génétique cruciale, les médecins peuvent garantir avec une certaine assurance que les embryons replacés dans l’utérus sont ceux offrant aux femmes une chance unique de grossesse saine. Le taux d’implantation utilisant la méthode de CGH courte peut atteindre jusqu’? 60%.

Jusqu’? présent, elle a été utilisée avec succ?s chez un couple o? l’homme était porteur de deux translocations chromosomiques. Plus particuli?rement, dans trois cycles consécutifs de la fécondation in vitro, un embryon sans ?anomalies? chromosomiques est implanté dans la femme qui traverse actuellement le troisi?me trimestre de sa grossesse.

Pour de plus amples informations, consulter:

Universitat Aut?noma de Barcelona:
http://www.uab.es/english/

Fertility and Sterility:
http://www.fertstert.org/home

LIRE EGALEMENT: 31030, 31413, 31494

Catégorie: Divers
Source des informations: Universitat Aut?noma de Barcelona; Fertility and Sterility
Référence du Document: Rius, M., et al. (2011) Reliability of short comparative genomic hybridization for the detection of unbalanced chromosome segregations in PGD of translocations, Fertility and Sterility, sous presse.
Codes de Classification de l’Index des Sujets: Biotechnologie; Coordination, coopération; Éthique de la recherche; Biotechnologie médicale ; Médecine, santé; Recherche scientifique

RCN: 33311

http://cordis.europa.eu/fetch?CALLER=FR_NEWS&ACTION=D&SESSION=&RCN=33311

Authors

Related posts

Top